Vélo

Changer les pneus d’un vélo : Que faut-il savoir ?

Natis
23/5/2024
3 min

Vous avez choisi des vélos électriques haut de gamme ? Il n’empêche que vous ne pouvez pas espérer des pneus qui durent éternellement. Leur durabilité varie d’un modèle à un autre et selon les marques. Dans certains cas, vous avez moins de remplacement à faire que sur d’autres. Dans tous les cas, changer les pneus de vélo fait partie des étapes d’entretien obligatoire de votre véhicule. Cela peut impacter la stabilité de votre vélo et votre sécurité sur la route. Alors, comment savoir si un remplacement est nécessaire. Quand changer vos pneus de vélo et comment faire ? Voici les bons à savoir. 

À quelle fréquence changer le pneu de votre vélo ? Une question utilisation ? 

Un homme qui regarde avec attention son pneu de vélo.

Votre utilisation impacte grandement la durée de vie de votre pneu de vélo. Idem du type de chemin que vous avez l’habitude d’emprunter. Vous avez l’habitude des pistes difficiles ? Plus vous devez investir dans le remplacement de ces accessoires. 

  • Pour un vélo de route : La résistance est de 2 000 à 4 000 km. 
  • 1 000 à 3 000 km pour un vélo de montagne. 
  • Et, 3 000 à 6 000 km pour un vélo de ville ou un vélo hybride. 

Cela s’explique simplement. La qualité des routes est généralement meilleure en ville. Les pistes cyclables ont moins de trous. Ce qui limite les mauvais traitements faits sur vos véhicules pendant leur utilisation. 

La durée de vie moyenne du pneu de vélo selon le type

Plusieurs facteurs influencent la durée de vie de vos pneus de vélos. Tel est le cas notamment du poids du véhicule qu’il supporte. Selon le modèle, vos accessoires peuvent donc durer plus ou moins longtemps. 

  • 2 000 à 4 000 km pour un vélo électrique de ville : L’assistant au pédalier et la batterie alourdissent les véhicules. Ce qui explique cette usure précoce. 
  • 1 500 à 3 000 km pour un vélo longtail : Ce genre de vélo est plus grand, donc plus lourd. À cela s’ajoute le poids des enfants et des chargements que vous transportez avec vous. 
  • 1 000 à 3 000 km pour un VTT : Si le poids du vélo est plus léger, son utilisation intense fragilise grandement ses pneus. En effet, comme il s’adapte à tous les types de circuits, les cyclistes ont l’habitude de l'utiliser sur des terrains accidentés. À cela s’ajoute une technique de pilotage très agressive. 

Faites attention aux signes d’usure

Il y a quelques signes qui ne trompent pas et qui témoignent de l’usure de vos pneus. Exemple : 

  • Les fils qui apparaissent sur la face extérieure du pneu de vélo. 
  • Les picots qui disparaissent complètement du pneu. 
  • Les dessins qui se sont complètement effacés sur la face extérieure du pneu. 
  • Des déchirures ou des coupures ou encore des fissures sur l’extérieur du pneu. 
  • Une chambre à air qui nécessite souvent une réparation et un gonflage.
  • Des déformations et des bosses sur la face extérieure du pneu. 

Ne tardez pas à changer vos pneus si vous remarquez l’un de ces signes. Vous risquez une crevaison dans les prochaines semaines. Surtout, il y a de forte chance de subir un manque de traction sur la route. Autrement dit, la distance de freinage est plus importante. Ce qui augmente les risques d’accident.

Changer vos pneus de vélo ou réparer ?

Évidemment, ce n’est pas obligatoire de changer vos pneus de vélo à chaque fois qu’ils se dégonflent. Alors, comment faire la différence ? 

Vous devez changer quand : 

  • Les traces d'usure sont trop importantes. 
  • Vous avez des fissures et des coupures trop profondes sur les pneus. 
  • Les déformations empêchent le pneu de rouler correctement. 
  • Vous avez des usures inégales sur le pneu, indiquant des problèmes de pression ou d’alignement sur votre vélo. 
  • Les crevaisons sont trop fréquentes et vous devez souvent gonfler vos pneus. 
  • Vos pneus datent de plus de 5 ans. 

Par contre, vous pouvez réparer quand : 

  • Il s’agit d’une petite crevaison : Créée par une épine ou un clou par exemple. 
  • La fuite est lente et vous ne remarquez pas de problèmes majeurs sur la roue.
  • Les dommages sont superficiels : Ils ne touchent que la couche supérieure de l’accessoire. 
  • Vous pouvez localiser la fuite et réaliser les réparations. 
  • Les réparations coûtent moins cher que le remplacement.
Assurez votre vélo en 3 minutes
À partir de seulement 3,90€ /mois.

Comment changer vos pneus ? 

Un pneu et une jante posés à côté d'une table sur laquelle est posée une pompe, un démonte-bleu et un tournevis.

Vous devez effectivement remplacer vos pneus ? Comment faire ? Voici les étapes à respecter. 

Choisissez le pneu de remplacement

Les roues de secours de votre vélo doivent avoir les mêmes dimensions que l’ancienne. Du moins, la roue avant et arrière doit être de la même taille. Ce qui vous assure une meilleure expérience de conduite. 

Les matériels nécessaires

Procurez-vous tout le matériel nécessaire pour réussir le remplacement de vos pneus. À savoir : 

  • Un démonte-pneu
  • Une pompe à vélo
  • Une nouvelle chambre à air si le modèle en a besoin et que votre ancienne est aussi trop abîmée pour être utilisée
  • Votre nouveau pneu
  • Et, des gants pour une meilleure protection durant la manipulation 

Mettre votre vélo à la bonne position

Mettez votre vélo sur la selle. Donc, montez-le à l’envers. Vous allez facilement accéder aux roues pour pouvoir les démonter facilement. 

Enlever les freins 

Pour une manipulation plus simple, retirez les câbles des freins et les freins à patins. Vous évitez ainsi toutes les attaches pour pouvoir enlever la roue. 

Desserrer l’axe

Enlever l’axe de la roue. Pour ce faire, utilisez votre clé. Vous aurez aussi à enlever la chaîne. 

Dégonfler et retirer le pneu

Avant de retirer la roue, ouvrez le capuchon sur la valve et appuyez sur le noyau pour laisser sortir l’air. C’est plus simple de manipuler un pneu dégonflé. Puis, mettez votre démonte-pneu entre la jante et la roue. Poussez légèrement pour le désaxer. Et, le tout sera joué. 

Retirer la chambre à air

Si vous comptez le réutiliser, retirez la chambre à air de votre pneu. Vous allez l’installer dans votre nouvelle roue. Puis, gonflez-la en respectant les mesures de pression recommandées par les constructeurs. 

Monter votre nouveau pneu sur le vélo

Mettez ensuite votre nouveau pneu sur le vélo, autour de la jante. Tirez légèrement en usant de vos muscles. Mais faites attention à ne pas trop pincer les côtés pour ne pas abîmer votre chambre à air. Puis, montez votre roue sur le vélo en serrant l’axe comme il se doit. Et, remettez en place les câbles de freins. 

Tester 

Faites tourner le pneu, tout en gardant votre vélo à l’envers. Cela permettra de tester son bon fonctionnement avant de reprendre la route. Vous allez rapidement constater si vous avez besoin de serrer davantage ou non. 

Quand vous êtes sûr, remettez le vélo à l’endroit. Puis, faites quelques mètres à bord pour être sûr que tout soit bien installé. 

Combien coûte le changement de pneu d’un vélo ? 

C’est difficile de préciser le devis d’une telle réparation. Comptez quelques dizaines d’euros pour chaque roue. Une dépense qui peut être financée par l’assurance de votre vélo dans certaines situations. En tous les cas, les dépenses fluctuent selon plusieurs détails : 

  • Le prix du pneu proprement dit : Qui varie entre 15 et 90 euros en fonction du modèle et de la qualité. 
  • La chambre à air : De 5 à 15 euros en moyenne. 
  • Les outils : Qui coûtent 5 à 10 euros pour un démonte-pneu, 10 à 30 euros pour une pompe et 5 à 10 euros pour un kit de réparation de crevaison
  • Vous avez décidé de faire appel à un professionnel ?  Cela vous coûte entre 10 à 20 euros pour la main-d’œuvre.
Assurez votre vélo en 3 minutes
À partir de seulement 3,90€ /mois.

Nos conseils pour moins abîmer vos pneus de vélo

Un homme qui est en train de tenir l'axe d'un pneu de vélo.

Évidemment, ce ne sont que des durées de vie moyennes. Donc, elles peuvent changer en prenant simplement soin de vos pneus. Ainsi, vous pouvez en augmenter la durabilité. Voici nos conseils : 

Choisissez le bon modèle de pneu

Les grandes marques proposent désormais des pneus plus résistants, même à une utilisation plus sportive. Tel est le cas des modèles avec un système anti crevaison. Ils sont recommandés, quitte à payer un peu plus cher pour vos véhicules deux-roues. 

Préférez également les pneus de vélo tubeless. Ils sont plus robustes. Ils ne disposent pas de chambre à air. Ce qui réduit les risques de crevaison. 

Entretenez vos pneus de vélo

Maintenez le niveau de pression de vos pneus de vélo à un bon niveau. C’est aussi le gage de la stabilité et du bon fonctionnement du deux-roues. Investissez notamment dans un kit d’entretien qui vous donne droit à une pompe. Cet accessoire vous permet de mesurer le niveau de pression et de gérer vos pneus en conséquence

Suivez les recommandations du constructeur pour bien gonfler vos pneus. Le manque de pression augmente les risques de crevaison. Mais, c’est surtout un risque pour la stabilité de votre véhicule sur la route. Idem pour le surgonflage. 

Ne pas surcharger votre véhicule

Certes, votre vélo électrique peut supporter une charge d’une centaine de kg. Néanmoins, évitez de trop en faire. Surcharger votre véhicule impacte la durabilité du pneu vélo. 

À la rigueur, ne dépassez pas la capacité de charge maximale recommandée par le constructeur. Et, pensez à répartir le poids sur toute la structure pour alléger votre véhicule au maximum. 

Changer votre manière de piloter 

Plus vous êtes agressif, plus vous risquez d’abîmer trop tôt vos pneus. Donc, changez votre manière de piloter. Faites surtout attention aux routes accidentées. Évitez de prendre les trous de plein fouet pour ne pas avoir de crevaison trop tôt. 

Voilà tous nos conseils afin de mieux prendre soin de vos pneus de vélo. Pour le changement de cet accessoire, vous n’avez pas obligatoirement besoin de l’intervention d’un professionnel. Il n’empêche que si vous doutez, vous pouvez toujours prendre rendez-vous auprès d’un garagiste.

Natis
13/6/2024
3 min

Vous pourriez aimer

(Ré)assuré en 5 minutes. Chiche ?