Transporter un enfant en scooter : comment faire pour assurer une bonne sécurité ?

6/1/2023

Il n’y a rien de mieux qu’un deux-roues pour gagner considérablement du temps et dire adieu définitivement aux bouchons du matin. Chez l’adulte, conduire une deux roues exige beaucoup de sécurité. Alors si vous devez conduire une moto avec un enfant, il faudra redoubler de vigilance. Pour ceux d’entre vous qui ont un enfant, sachez que vous pouvez totalement le transporter avec vous en scooter. Cependant, il faudra faire très attention. Si la pratique de la moto ou du scooter peut être dangereuse pour un adulte, pour un enfant le risque est augmenté. Il est donc nécessaire de doubler ses précautions. Mais n’ayez crainte, voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet pour que vous puissiez mettre votre petit sur votre deux-roues au bon moment et dans les meilleures conditions.

À quel âge un enfant peut-il être transporté sur une moto ?

Avant d’emmener votre enfant en scooter, il est impératif de connaître les règlements relatifs à la conduite d’un scooter avec un enfant. Ainsi, la première question que vous vous poserez est certainement celle de l’âge minimum de l’enfant, accepté par la loi, pour le transport en scooter. Est-ce que votre enfant est en âge de monter à moto ?

Qu’en dit la loi sur le sujet ?

Actuellement, les réponses apportées par le gouvernement ne sont pas assez éloquentes sur l’âge minimum d’un enfant à moto. Rien ne précise clairement pour le moment quel âge un enfant doit avoir pour pouvoir être transporté en moto en toute sécurité. Malgré les nombreux accidents de moto impliquant des enfants passagers, rien ne s’est encore précisé.

En revanche, la délégation de la sécurité routière a ouvert de nouvelles études à ce sujet dans le but d’apporter des éléments plus précis quant au transport des enfants. Techniquement, la loi autorise le transport d’un enfant à condition que la moto comporte deux sièges ou bien munie d’une selle double.

La place du passager doit avoir une courroie d’attache ou bien avoir une poignée et deux repose-pieds. Pour un enfant de moins de 5 ans, le siège doit comporter un système de retenue. En outre, il ne faut surtout pas négliger le port du casque. En effet, au-delà du danger auquel l’enfant sera exposé, cela est sous peine d’une lourde amende. La loi conseille également de s’assurer que l’enfant ne sera pas susceptible de coincer ses jambes ou ses pieds dans les parties mécaniques de la moto en mouvement.

Qu’en pensent les spécialistes ?

Même si rien n’a été précisé clairement par la loi, des conseils et avis de spécialistes nous permettent tout de même d’estimer les prérequis pour qu’un enfant puisse être transporté à l’arrière d’un scooter. Sur ce sujet, les médecins et spécialistes de la santé affirment qu’il est imprudent de transporter un enfant de moins de 10 ans à l’arrière d’une moto, car à cet âge l’enfant n’a pas encore pris conscience des notions de risques et de dangers.

En outre, à cet âge, la tête de l’enfant ne peut encore supporter le poids d’un casque de moto. L’âge idéal pour un enfant de monter à l’arrière d’une moto est de 12 ans, car c’est l’âge de la raison. Ainsi, le mieux est d’attendre cet âge pour le transporter en scooter en toute sécurité.

Toutefois, il ne faut pas oublier que même à cet âge, l’enfant est encore fragile. Il faut donc le protéger entièrement plus qu’un adulte avec des accessoires tels que des gants, un casque, des bottes, un pantalon, un blouson, et même un gilet airbag.

De plus, votre enfant ne sera pas encore habitué à être transporté sur un véhicule deux roues donc il faudra l’habituer à la machine en roulant doucement la première fois et sur de courtes distances.

Que faire si on ne peut pas attendre l’âge idéal des spécialistes ?

Il faut savoir que 12 ans est un âge où l’enfant est déjà assez grand. Il arrive qu’on soit obligé de l’emmener avec nous en moto pour fautes de moyen ou de temps. Dans ce cas, vous pouvez quand même l’emmener conformément à la loi, mais sous certaines conditions :

  • Si votre enfant est âgé de moins de 5 ans, mais ne peut encore atteindre les cale-pieds, il devra être assis dans un siège homologué et adapté à sa morphologie. Autrement dit, un siège adapté à sa taille et pouvant bien s’adapter à la moto.
  • Le siège devra obligatoirement être muni d’un système spécial de retenue ce qui est aussi valable et recommandé pour les vélos.
  • La moto doit être munie d’un dispositif de repose-pieds
  • L’enfant doit impérativement porter casque de moto et des gants certifiés CE
  • Le conducteur doit s’assurer que les pieds de l’enfant ne peuvent pas se coincer entre les parties fixes et les parties mobiles du véhicule

Enfin, il est à noter que même si le siège est obligatoire pour un enfant jusqu’à ces cinq ans, il est quand même fortement recommandé de continuer à l’utiliser passer cet âge. Et même s’il sera enfin incapable de poser ses pieds sur les repose-pieds du véhicule et de se tenir à la sangle ou aux poignées de maintien.

Quels sont les équipements de moto nécessaires à la sécurité de mon enfant ?

Si l’âge et l’état physique de l’enfant sont à prendre compte, ces équipements ne sont cependant pas à négliger pour la sécurité de votre enfant. Les équipements moto pour votre enfant doivent être parfaitement adaptés à leurs besoins. Heureusement, vous n’aurez aucun mal à trouver les équipements nécessaires pour protéger efficacement votre enfant tout au long de son transport sur scooter. En effet, de plus en plus de marques créent des gammes dédiées à leur petit gabarit. Ces équipements sont indispensables pour assurer un maximum de sécurité à votre enfant.

Le casque

Le casque est le premier équipement indispensable pour assurer la sécurité de votre enfant. Il est strictement obligatoire de porter un casque à moto et à scooter, que ce soit chez l’adulte ou chez l’enfant. Le casque doit être bien ajusté pour bien protéger votre enfant en cas de chute.

Pour cela, il est primordial que le casque soit adapté à la taille de l'enfant. Il ne faut jamais pour une raison ou une autre faire porter à un enfant un casque pour adulte. Notre conseil serait de faire porter à l’enfant un casque intégral qui pourra également protéger sa mâchoire en plus de son crâne. Avant de prendre la route, veillez bien à ce que le casque soit bien attaché.

Le siège

Le siège de votre enfant, doit à tout prix être solidement maintenu à votre scooter. Comme mentionné plus haut, si votre enfant a moins de 5 ans, le siège doit avoir un système de retenue et muni de cale-pieds pour aider votre enfant à s’équilibrer.

Le siège doit bien être adapté à la taille de votre enfant. Si vous choisissez un siège de qualité et qu’il apporte de la stabilité à votre enfant, l'enfant restera fixé à la moto même en cas de chute. L’idéal serait même d'attendre que votre enfant soit assez grand pour se tenir convenablement sur la moto et ne l'équiper que d'un harnais.

Le harnais

Le harnais est vraiment l’un des équipements incontournables pour apporter plus de sécurité à votre enfant à moto. L’idéal est d’utiliser un dispositif qui offre à la fois un harnais pour le pilote et un autre pour votre enfant. Les deux attachés l’un à l’autre.

La ceinture

À part le harnais, il existe aussi une ceinture spéciale pour relier un conducteur et son passager. Une ceinture qui entoure la taille du passager de façon à ce que l’enfant soit toujours maintenu même s’il bouge ou s’endort.

Les gants

Porter des gants est très important à moto, car lors d'une chute, que ce soit pour les adultes ou pour les enfants, notre premier réflexe est de mettre les mains au sol. Il est donc évident qu’il faut porter des gants de moto ou scooter adaptés et homologués CE à votre petit enfant.

Ce type de gants de moto pour enfant est vivement conseillé, car il a été conçu pour résister à l'abrasion. Ce qui n'est pas le cas des gants de ski par exemple. Il est à noter même que le port des gants de moto est devenu légalement obligatoire depuis le 20 novembre 2016.

Le blouson

Sur une moto, l’enfant est sujet à beaucoup d’agressions ne serait-ce que ceux du vent et du froid. C’est exactement pour cela qu’il est recommandé de le faire porter un blouson sur le dos. Pour cela, misez sur les grandes marques où l’on trouve plus facilement les meilleurs blousons adaptés aux enfants (Bering, Ixon, etc.).

Avant de fixer votre choix, assurez-vous que le blouson soit bien destiné à la moto et qu'il présente des protections homologuées CE au niveau des épaules et des coudes. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, la dorsale peut apporter encore plus de sécurité l’enfant en cas d'accident en protégeant sa colonne vertébrale.

En plus de protéger votre enfant du froid et du vent, mais aussi du confort apporté, les blousons lui éviteront aussi bien des blessures, notamment cutanées, en cas de chute. Investir dans cet équipement ne serait donc pas une perte de temps et de l’argent.

La tenue

Comme vous le savez, la loi n’oblige pas à équiper un enfant d’une tenue spécifique pour moto, mais avoir une tenue appropriée évitera bien sûr de graves dommages à votre enfant en cas d’accident. Ainsi, pour votre sortie à moto, habillez votre enfant de bottes montantes et de vêtements avec des coques de protection homologuées.

Les astuces des parents motards sur les règles de sécurité à suivre

La plupart des parents motards ont adopté certaines astuces pour assurer le respect des règles de sécurité chez l’enfant durant la conduite en scooter. Voici donc certaines astuces conseillées :

  • Avoir un système de retenue s’avère être une bonne mesure de sécurité, mais il est préférable d’utiliser en plus une ceinture de maintien attachée au conducteur (Pan Belt ou Spyder Belt). Votre enfant pourra ainsi mieux maintenir son équilibre.
  • Si votre enfant a plus de 5 ans, mais que ses pieds ne touchent pas les repose-pieds, il est conseillé de le garder dans le siège convenablement équipé.
  • Faites attention à ce que le poids de votre enfant ne soit pas trop important pour le siège.
  • Si vous voyez que votre enfant a encore du mal à se tenir correctement sur son siège, évitez absolument de le transporter sur votre moto.
  • Assurez-vous régulièrement que tout fonctionne correctement sur votre moto et que vous êtes bien en mesure de la conduire.

Quelle est la bonne conduite à adopter lorsqu’on a un enfant sur le siège passager ?

Si vous transportez un enfant avec vous, le mieux est d’éviter les longs trajets. Plus le trajet est long, plus les risques sont grands. En outre, privilégiez les routes faciles à pratiquer et qui ne sont pas susceptibles de causer des accidents.

Essayez aussi de réduire votre vitesse, car une chute est d’autant plus dangereuse quand la vitesse de conduite est grande. Roulez donc lentement et veillez bien à ce que les freinages ne soient pas trop brusques. Enfin, évitez certains grands axes routiers, tels que les routes trop encombrées, et les rues étroites ou à priorité.

Que faut-il dire à son enfant pour qu’il se tienne tranquille sur la moto ?

Les spécialistes disent qu’en dessous de 12 ans, l’enfant ne peut pas encore très bien assimiler la notion de danger. Ainsi, il est donc nécessaire de bien le mettre en garde et lui expliquer les risques qu’on peut courir sur une moto. Expliquez-lui comment se positionner et se tenir à moto pour limiter les risques. Soyez à son écoute et n’allez surtout pas contre sa volonté s’il ne veut pas voyager en moto.

N’hésitez pas à lui demander si tout va bien pendant le trajet.  Vous devez bien prendre le temps de rassurer votre enfant, car sur une moto, il ne peut pas voir ce qui se passe devant et pourrait donc facilement prendre peur.