Décryptez le langage corporel du motard

8/11/2022

Pour pouvoir communiquer sur route et dans le but d’harmoniser la circulation, les motards utilisent des bases de communication essentielles qu’ils entreprennent entre eux ou avec les automobilistes. Il s’agit de gestes, d’un langage corporel qui vise à informer les conducteurs de leurs intentions de conduite ou encore pour avertir d’une situation immédiate. En effet, parfois la mise en application des feux de signalement ou du klaxon ne suffit pas pour informer clairement une situation. Le langage corporel est un appui fondamental pour veiller à la sécurité et à la compréhension de tous. Décortiquons les différents gestes utilisés par les motards pour assurer cette communication.

Les gestes de civilité : salutation et remerciement

Les motards ont adopté un geste commun pour pouvoir se saluer entre eux. Il s’agit du signe V, utilisant l’index et le majeur. À l’origine, ce geste indiquait le signe la victoire inventé par Barry Sheene. Il s’est ensuite démocratisé pour devenir un véritable signe de salut entre les motards.

Également, pour pouvoir exprimer une gratitude ou une reconnaissance, les motards lèvent leur pied droit. Vous pouvez voir ce signe lors des situations suivantes :

  • Un conducteur cède le passage à un motard
  • Un véhicule facilite le dépassement du motard

Ce signe de remerciement est l’équivalent chez la voiture, d’un feu de détresse actionné pendant 3 secondes, pour remercier un automobiliste de lui avoir laissé le passage.

Pour les non connaisseurs, ce genre de signe pourrait signifier de l’agressivité de la part du motard. C’est pourquoi il est important que ce geste soit effectué en toute sécurité. Pour cela, il faudra soulever lentement la jambe droite, loin de la portière de la voiture. Parfois même, le motard va brandir sa main gauche au-dessus de sa tête pour remercier l’autre conducteur.

Pour un début en tant que motard, vous pouvez commencer à faire un appel de phare et remercier les autres conducteurs via un signe cordial de la tête, avant de vous aventurer à explorer les signes du motard. En effet, il est important de ne pas vous mettre en danger lorsque vous effectuez un geste.

Les gestes de signalement

Au cours de la conduite, les motards peuvent signaler d’un simple geste certaines péripéties de la route :

  • Le signalement d’un danger : Pour signaler un danger, il est possible d’utiliser un appel de phare. C’est d’ailleurs un moyen très rapide. Mais le motard peut également accompagner cet appel d’un geste de la main de haut en bas. Pour demander à ce que l’automobiliste ralentisse, la paume doit être tournée vers le sol.
  • Le signalement d’un obstacle : En présence d’obstacle (animal mort) ou de contraintes routières (présence de gravillons, sable, etc.), le principal geste du motard sera de laisser son pied traîner à terre du côté où l’obstacle se trouve. Il peut également pointer du doigt l’obstacle (comme un nid de poule).
  • L’avertissement de feux éteints : Le motard peut également avertir les autres conducteurs s’il rencontre un problème de phares via un signe de la main de haut vers le bas tout en ouvrant et en fermant la main en alternance.
  • Le signalement de la présence de policiers : Lors d’un road trip en groupe, si un motard est sous le point de croiser des policiers, alors son geste de prévention sera de tapoter le haut de son casque avec la paume de la main gauche.

Les gestes de direction lors d’une virée de groupe

Lorsqu’il s’agit d’exprimer la direction à entreprendre, les motards utilisent également un langage corporel dédié :

  • Pour faire demi-tour : Lorsque le motard a l’intention de faire un demi-tour, il va lever sa main tout en effectuant des cercles avec son index tendu.
  • Pour tourner à droite : Généralement pour tourner à droite, il suffira de tendre la main vers la droite. Cependant, ce geste peut également signifier d'autres choses selon les circonstances (sortie de route, indiquer une station-service, etc.)
  • Pour s’arrêter en station-service : Dans le cas où un motard souhaite faire le plein d’essence dans une station-service, alors il pointera son pouce vers le haut et le tournera vers le bas en indiquant son réservoir.
  • Pour prendre la lead : Dans le cas où le motard souhaite mener la direction pour que les autres motards le suivent, alors il tend le bras gauche vers le haut avec la paume vers l’avant.
  • Pour s’arrêter et se nourrir : Le geste expressif pour indiquer qu’un motard souhaite s’arrêter pour se nourrir est de bouger la main de bas en haut et en la pointant vers la bouche. Lorsqu’il a soif, il agite son pouce le poing fermé.
  • Pour signaler le sommeil : Lorsqu’un motard se fatigue après une longue route, il fera savoir à ses compagnons qui le suivent qu’il a besoin de sommeil. Pour cela il penche la tête légèrement et l’appuie sur une main en guise d’oreiller.